GeoNat’îdF : une nouvelle base de données naturaliste régionale

Publié par

Début 2022, GeoNat’îdf a remplacé Cettia-IDF et c’est désormais la base de donnée naturaliste officielle de la Région Ile-de-France en lien direct avec le SINP (Système d’Information de l’iNventaire du Patrimoine naturel).

GeoNat’îdF est désormais  l’outil de saisie et de gestion des données naturalistes franciliennes porté par l’ARB Île-de-France dans le cadre du SINP régional, en lien avec la DRIEAT Île-de-France et la Région Île-de-France. Cet outil repose sur l’ensemble des structures partenaires et des naturalistes indépendants contributeurs. Il permet de gérer, saisir, consulter, analyser, importer et exporter les données faune mais également les données flore régionales, et ce en lien étroit avec le Conservatoire Botanique du Bassin Parisien (CBNBP).

Ces différentes fonctionnalités sont accessibles sous la forme de modules, correspondants aux différentes entrées du menu ci-dessous :

  • Saisir des données : vous permet de saisir des observations naturalistes opportunistes hors protocole et de les visualiser,
  • Synthèse : vous permet d’effectuer des recherches avancées sur l’ensemble des données présentes dans la base (saisie directe et imports) via des filtres poussés,
  • Validation : vous permet de valider les données faune et flore (hors données provenant de Lobelia) présentes dans la base via les mêmes filtres que ceux de la Synthèse,
  • Tableau de bord : vous permet de générer des graphiques et cartographies à partir de l’ensemble des données présentes dans la base.

En saisissant vos observations dans GeoNat’îdF, vous contribuez directement à l’amélioration des connaissances sur la faune et la flore régionale : les données qui y sont reversées sont notamment utilisées dans le cadre de projets tels que la mise à jour des ZNIEFF, l’établissement des Listes rouges régionales, la mise en place des Plans Régionaux d’Action (PRA), les obligations réglementaires liées à l’interdiction de destruction d’espèces protégées, etc. Elles alimentent également l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) et le GBIF et peuvent ainsi être mobilisées au niveau national, voire international, dans le cadre des atlas et inventaires nationaux, des listes rouges régionales, des indicateurs de l’Observatoire national de la biodiversité.

Enfin, elles alimentent également en temps réel Biodiv’îdF, l’atlas dynamique francilien de la biodiversité

Comment saisir une donnée ?

La première démarche à effectuer est de s’inscrire en ligne. Une fois l’e-mail de confirmation reçu, la saisie d’une donnée opportuniste se fait en deux étapes dans le module “Saisir des observations” :

  1. Renseignement des informations du relevé (a minima un observateur, un lieu sélectionné sur la carte et une date)
  2. Une fois le relevé enregistré, on peut ensuite indiquer toutes les espèces observées à cette date sur ce lieu (volet « taxons »)

Le module « Synthèse » permet de consulter les observations des autres utilisateurs.

Attention : il est essentiel de ne saisir que des observations pour lesquelles l’identification est certaine ! GeoNat’îdF n’est pas un forum d’aide à l’identification, même si bien sûr, chacun a le droit à l’erreur. Il est d’ailleurs recommandé d’ajouter des preuves photographiques ou audio lorsqu’il s’agit d’espèces rares ou difficiles à déterminer.

Lien vers GeoNat’îdF : https://geonature.arb-idf.fr/connexion

Biodiv’îdf : l’atlas dynamique de la biodiversité en Île-de-France

Cet atlas est directement basé sur les données saisies et importées dans GeoNat’îdF. Il permet de présenter une synthèse des observations collectées par le réseau naturaliste francilien, issue de l’ensemble des structures contributrices. Il ne s’agit pas d’un inventaire exhaustif ni d’une répartition spatiale et temporelle complète des espèces présentes sur le territoire.

Chaque observation alimente ainsi directement les fiches des espèces qui sont consultables.

Il est possible d’effectuer une recherche par commune pour voir apparaître plusieurs informations comme le nombre d’observations, le nombre d’espèces et le nombre d’observateurs. Une liste des espèces apparait également avec différentes possibilités de tri ainsi qu’une cartographie à l’échelle de la commune. On y apprend par exemple que l’espèce la plus notée sur la commune de Verneuil-sur-Seine est le Grèbe huppé (Podiceps cristatus).

Souvenez-vous en 2018 nous vous présentions la base Cettia-IDF avec une synthèse de la connaissance sur la commune de Verneuil sur Seine (https://www.adiv-environnement.org/2018/10/cettia-idf-une-base-de-donnees-naturaliste-regionale/).

Alors, 3 ans après qu’en est-il ?

Toutes les données n’ont pas encore été importées dans GeoNat’îdF mais on compte 7 293 observations (contre 3 123 en 2018) et 1 093 espèces (contre 603 espèces en 2018). L’effort de prospection mené en 2020 dans le cadre de l’atlas de la biodiversité y est certainement pour beaucoup.

Lien vers Biodiv’îdf : https://geonature.arb-idf.fr/atlas

Quelle différence avec Faune Île-de-France ?

La base de données Faune Île-de-France, administrée par la LPO îdF (Ligue pour la Protection des Oiseaux), est une base de données associative privée. Les données qui y sont saisies passent automatiquement dans le domaine privé : il n’est de fait pas possible d’y déposer des données publiques. A contrario, GeoNat’îdF (voir conditions générales d’utilisation) suit la philosophie du Système d’Information de l’iNventaire du Patrimoine naturel (SINP), dont GeoNat’îdF constitue la plate-forme régionale, en lien étroit pour le volet Flore avec la base Lobelia administrée par le CBNBP. En Île-de-France, la mise en œuvre du SINP est assurée par la DRIEAT Île-de-France, avec le co-pilotage de la Région Île-de-France.

GeoNat’îdF a comme référentiel taxonomique TAXREF et permet la saisie de tous les taxons, des collemboles aux algues d’eau douce. GeoNat’îdF étant administré par l’ARB îdF, ce lien direct permet une souplesse et une rapidité particulière sur les demandes propres à notre région, et facilite les procédures d’export (les export de données provenant de GeoNat’îdF sont gratuits) et d’import. La question de l’import est centrale : plus du tiers des données contenues dans GeoNat’îdF proviennent d’imports de données stockées par les différents producteurs.

Les spécialistes de la faune et de la flore de notre association et l’ensemble des naturalistes de notre territoire contribuent à alimenter cette base de données afin de montrer la richesse du milieu qui nous entoure. Vous pouvez tous y contribuer.

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.