Jean-François Raynal apprend à ses dépens que la déviation de la RD154 est bien un thème important de la campagne électorale pour les élections départementales.

Publié par

Dans ses interviews dans la presse, Jean-François Raynal avait balayé d’un revers de la main la question de la déviation de la RD154 : une question déjà traitée par le Conseil Départemental, disait-il, et sur laquelle il ne voulait pas revenir. Les résultats du premier tour des élections l’ont ramené à la réalité.

À la suite de la consultation citoyenne du mois d’octobre 2020, Monsieur Raynal avait ironisé dans la presse : « C’est bien de demander aux habitants ce qu’ils en pensent. Ceux qui sont contre [la déviation] votent en nombre, ceux qui sont pour ne vont pas nécessairement voter. Pour nous c’est un non-événement » (Courrier des Yvelines du 14/10/2020).

Visiblement, lors du premier tour des élections départementales, les électeurs de Verneuil et de Vernouillet ont rappelé certaines réalités à Monsieur Raynal : la première c’est qu’il ne faut pas se moquer de l’avis des habitants ; la deuxième c’est que la population des deux communes est bien opposée au projet ; un avertissement pour J.-F. Raynal mais aussi pour Pierre Bédier.

Dans ses diverses interventions et dans ses tracts de campagne, J.-F. Raynal ne parle que de vélos et de pistes cyclables mais son objectif est tout autre : il s’agit toujours pour lui de construire plus de routes pour traverser les territoires au lieu de les aménager ; il va même jusqu’à ressortir la liaison entre la déviation de la RD154 et les Mureaux afin de rejoindre plus rapidement l’autoroute A13, augmentant ainsi fortement le nombre de véhicules qui traverseraient le Bois de Verneuil et la Plaine de Vernouillet.

Pour forcer le trait, il annonce que la circulation dans Vernouillet est de 15 000 véhicules/jours sauf que ce niveau de circulation cité dans les études de 2001 n’a jamais été atteint et il ne le sera jamais : le monde a changé, les habitants qui s’installent à Verneuil ou Vernouillet sont venus pour l’environnement, le télétravail va devenir important mais Monsieur Raynal n’a pas vu le changement et veut toujours mettre en œuvre ses vieilles recettes. Il existe déjà assez de voies existantes, inutile de dépenser de l’argent public pour en construire d’autres.

Dans ses différentes interviews, Monsieur Raynal avoue que le Département éprouve beaucoup de difficultés à compenser la destruction des espèces protégées situées sur le tracé de la déviation ; il nous disait, il y a quelques temps qu’il suffirait de replanter quelques arbres dans la Boucle de Chanteloup pour avoir le droit de construire la route ; il se rend compte maintenant que le Bois de Verneuil est un milieu très riche au point de vue biodiversité et que compenser ces milieux s’avère complexe. Une autre réalité dont il va devoir tenir compte.

Dans les prochains jours dans le cadre de sa campagne pour le second tour des élections départementales, Monsieur Raynal va sans doute en rajouter sur son « côté écolo » : c’est grotesque ; ne vous trompez pas, il n’a pas changé.

Il est impératif que Monsieur Raynal ne soit plus ni conseiller départemental, ni vice-président au mobilités au Conseil Départemental, actuellement entièrement à la botte de Pierre Bédier ; il ne faut surtout pas louper cette étape qui permettra d’affaiblir encore le projet de déviation de la RD154 ; il faut que les électeurs restent mobilisés.

Nous appelons à voter contre la liste Raynal-Devèze : c’est le plus sûr moyen pour enterrer définitivement le projet de déviation de la RD154 : habitants de Verneuil et de Vernouillet, vous êtes mobilisés depuis longtemps contre la déviation de la RD154 ; dimanche 27 juin portez le coup de grâce contre cette aberration.

.

Dans la presse, des articles évoquent la question de la déviation de la RD154 dans le résultat des élections:

Article de Thomas Richardson dans 78Actu (22 juin 2021) :

Article de Kevin Lelong dans La Gazette en Yvelines (lagazette-yvelines.fr)

Article d’Alain Piffaretti publié dans Les Echos le 21 juin 2021 :

Photo en en-tête : la RD154 (Boulevard André Malraux) au niveau du centre ville de Verneuil-sur-Seine.

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.