Déviation de la RD154 : Pierre Bédier ne change pas sa position malgré le rejet des habitants

Publié par

Lors d’une présentation aux élus qui s’est déroulée le 9 décembre, Pierre Bédier président du Conseil départemental et Jean-François Raynal, vice-président aux mobilités ont montré qu’ils n’avaient pas changé d’avis et qu’ils veulent toujours mettre en service la déviation de la RD154 en 2024

D’abord, pas de panique, les travaux de la déviation de la RD154 n’ont pas commencé dans le Bois de Verneuil : le panneau d’affichage annonçant des coupes à l’entrée du bois ne concerne que la coupe d’arbres le long des sentiers pour la sécurité des promeneurs (ce sont principalement des châtaigniers victimes des sécheresses des dernières années, l’effet du dérèglement climatique étant déjà bien visible sur les milieux forestiers).

En ce qui concerne, l’annonce du Département disant qu’il ne bougerait pas d’un millimètre sa position sur la déviation de la RD154, ce n’est pas très surprenant : Pierre Bédier ne va pas abandonner si facilement la partie et la consultation citoyenne organisée par les municipalités n’était que consultative.

Mais ne croyez pas que la consultation citoyenne a été inutile : elle a montré sans ambiguïté l’opposition des habitants et a fait perdre toute légitimité au projet : c’est un obstacle de plus à la construction de la déviation même si Pierre Bédier semble pour le moment vouloir passer outre.

Vouloir construire la déviation de la RD154 est encore un chemin parsemé d’embûches : il reste des procédures réglementaires que le Département n’a pas encore achevées et des autorisations encore à obtenir, notamment l’autorisation de dérogation pour la destruction d’espèces protégées.

Il y a aussi les élections départementales qui se dérouleront a priori en juin prochain : quelle sera la position du candidat soutenu par Pierre Bédier sur la déviation de la RD154 lors de la campagne électorale ? Les villes de Verneuil et Vernouillet représentent un tiers des électeurs du canton : nous saurons rappeler à ce candidat l’importance de son positionnement sur la question.

La déviation de la RD154 de nouveau présentée comme projet structurant

Comme les habitants concernés se sont prononcés contre le projet, les arguments du département ont changé : il ne s’agit plus simplement de diminuer les nuisances dans les centres villes ; la déviation de la RD154 est de nouveau présentée comme un maillon d’un ensemble destiné à améliorer la circulation (avec la liaison RD30, RD190 et la construction du Pont d’Achères). Cet objectif de la déviation n’est absolument pas mentionné sur le site du Département : nous aurait-on menti ?

Notre position n’a pas changé : pour nous, plus on construit de routes, plus il y a de voitures et si la circulation s’améliore ponctuellement, elle empire quelques kilomètres plus loin (on le voit bien sur la carte ci-dessus avec le pont de Poissy toujours aussi chargé). Malgré diverses annonces sur le développement du vélo pour faire « écolo », Pierre Bédier reste fermement attaché à la construction de nouvelles routes qui pour lui sont indispensables au développement économique. Pour nous, c’est une vision du passé.

La décision de construire la déviation de la RD154 a été prise par le Conseil Départemental le 21 décembre 2004 ; depuis cette date, Pierre Bédier n’a pas changé d’avis sur la déviation. Selon le site du Département, les travaux de la déviation pourraient commencer à l’automne 2021 : nous ferons tout pour que ces travaux n’aient pas lieu.

Photo en en-tête : présentation de la situation à l’horizon 2030 sans la réalisation des projets routiers

Photos issues de la publication du maire de Verneuil sur Facebook

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.