Déviation de la RD154 et marina Bouygues : quelle est la position des candidats aux élections municipales de Verneuil et de Vernouillet ?

Publié par

Les candidats aux élections municipales des 15 et 22 mars prochains se sont en majorité positionnés sur ces deux projets : ADIV-Environnement vous présente une synthèse de leur position.

Vous l’avez remarqué, l’environnement tient une place importante dans les programmes des candidats : conviction ou simple positionnement de campagne ? À vous de juger. Ce qui est certain, c’est que l’opinion des habitants a fortement évolué vis-à-vis des menaces sur notre environnement (réchauffement climatique, déclin de la biodiversité, pollution liée à l’automobile, etc.). Et les candidats en tiennent compte pour établir leur programme électoral.

Au cours des années passées, Monsieur Tautou, actuel maire de Verneuil et président de la communauté urbaine a fortement soutenu le projet de déviation de la RD154 et a été à l’initiative de la marina Bouygues. En ce qui concerne la marina, il a même annoncé dans la presse qu’il faisait tout pour que ce projet ne puisse pas être remis en cause par ses successeurs à la mairie et à la communauté de communes. La future municipalité devra donc tenir compte des divers engagements financiers et des accords signés entre la ville de Verneuil, la communauté de communes et Bouygues Immobilier.

Même si le projet de déviation de la RD154 est présenté comme étant uniquement prévu pour améliorer la vie des habitants de Verneuil et de Vernouillet, rappelons qu’il s’agit d’un projet départemental et que son arrêt ne peut être obtenu que par décision de Pierre Bédier, président du Département. Pierre Bédier et Jean-François Raynal (vice-président en charge des routes) ont toujours voulu construire cette déviation et ils n’y renonceront que s’ils y trouvent un intérêt, financier (économiser 30M€ dans les investissements pour le transport, c’est toujours bon à prendre surtout lorsque le projet EOLE annonce des surcoûts) mais surtout électoral : Pierre Bédier a bien noté que la majorité des habitants de Verneuil et de Vernouillet est opposée au projet ; nous ferons tout pour qu’il s’en souvienne lors des élections départementales de 2021.

Afin d’arrêter ces projets, il faudra un engagement fort des futurs maires de Verneuil (RD154 et marina) et de Vernouillet (RD154) : un simple positionnement contre les projets ne suffira pas. Quant à affirmer que ce sont des projets sur lesquels les maires n’ont pas de pouvoir, c’est tout simplement être d’accord pour leur réalisation.

Le tableau ci-dessous synthétise la position des candidats telle qu’annoncée dans leur prises de position dans la presse, dans leurs tracts et lors de leurs réunions publiques :

Pour Verneuil :

Tête de liste Déviation de la RD154 Marina Bouygues  
Fabien Aufrechter Propose une consultation des
habitants
Projet alternatif dans la partie
constructible du PLU*
Fabienne Huard Contre le projet Contre le projet 
Patrice Jégouic Propose une consultation des
habitants
Pas d’opinion affichée mais ne s’opposera pas au projet
Fabien Lemoine Propose une consultation des
habitants
Constructions dans la partie
constructible du PLU*
Olivier Melsens Contre le projet Contre le projet mais craint que les engagements pris ne soient irréversibles
Guillaume Sebileau Contre le projet en l’état Ne croit pas à la réalisation de ce projet

Pour Vernouillet :

Tête de liste Déviation de la RD154  
Pascal ColladoPropose une consultation des habitants
Marie-Hélène Lopez-JollivetContre le projet

Donc pour le projet de déviation de la RD154, tous les autres candidats sont soit en faveur d’une consultation publique, soit contre le projet (soit les deux).

La consultation du public peut paraître une bonne solution en donnant un argument pour négocier avec Pierre Bédier à condition qu’elle ne soit pas un moyen pour évacuer la question du projet de RD154 de la campagne électorale. On peut ainsi s’étonner du changement de la position de Pascal Collado qui il y a quelques mois affichait un soutien sans faille au projet et qui maintenant propose une consultation publique. Il en est de même de la proposition de Monsieur Jégouic de faire un référendum alors qu’il soutien le projet de déviation depuis des années.

Pour ADIV-Environnement, il n’y a que deux positions possibles : pour ou contre le projet, avec éventuellement une consultation des habitants sur laquelle s’appuyer pour négocier l’abandon du projet avec Pierre Bédier. Le questionnaire réalisé par l’équipe de Fabien Aufrechter montre que 70% des 750 personnes interrogées sur Verneuil sont contre le projet de déviation. Nous n’avons pas de chiffre aussi précis pour les habitants de Vernouillet mais il est certain que la majorité de la population des deux communes est contre le projet de déviation.

Sur la question de la marina Bouygues qui concerne plus directement Verneuil, hormis pour Patrice Jégouic qui a voté pour toutes les conventions au conseil municipal, aucun candidat n’y est favorable.

L’avenir de nos communes et de notre environnement dépend du vote que vous effectuerez lors de ces élections. Lorsque vous irez voter, demandez-vous si le candidat pour lequel vous allez donner votre voix est prêt à aller à l’encontre de ces projets.

Du résultat de ces élections dépendra en grande partie le sort du Bois de Verneuil, de la Plaine de Vernouillet et de l’Ile de Loisirs du Val de Seine. Aucun candidat ne peut se prévaloir de défendre l’environnement et la biodiversité s’il ne veut pas protéger ces espaces

*Dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Verneuil, seule la zone le long de la voie ferrée était constructible. Le PLUi (PLU intercommunal) voté le 16 janvier 2020 a rendu toute la Pointe de Verneuil constructible

2 commentaires

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *