Déviation de la RD154 : Réunion des conseillers municipaux de la municipalité de Verneuil sur la route rouge le 27 septembre 2022 à 18H15.

Publié par

Le 27 septembre 2022 à 18h15 se tiendra une réunion des conseillers municipaux à l’emplacement du projet de déviation de la RD154 (allée de séparation dite allée rouge). A l’occasion de cette réunion, nous refaisons un point sur ce projet qui suscite toujours beaucoup de questions.

Attention emplacement et horaire du départ à pied à travers le bois modifiés : départ de l’extrémité de l’allée des Pins à Verneuil à 18h

Le Conseil Municipal de Verneuil-sur-Seine lors de sa délibération du 15 septembre 2021 a voté l’annulation de la délibération 2018-30 qui mettait à disposition du Département les chemins ruraux impactés afin de permettre la construction de la déviation de la RD154. N’ayant plus de déclaration d’utilité publique (DUP) à opposer à la commune, le Département n’a donc plus aucun moyen d’imposer la construction de la déviation. Donc tant que la municipalité de Verneuil-sur-Seine s’oppose à la construction de la déviation, celle-ci ne peut être construite. A noter que les communes de Chapet et de Vernouillet pourraient également bloquer la construction de la déviation comme l’a fait la commune de Verneuil-sur-Seine (on attend avec impatience qu’ils le fassent).

Par ailleurs, plusieurs propriétaires expropriés ont demandé la restitution de leurs parcelles. En effet, l’ordonnance qui a permis ces expropriations date du 8 août 2014. Les travaux n’ayant pas commencé dans les cinq ans (le giratoire sur la route des Mureaux a été construit pour des problèmes de sécurité routière), il est probable que le tribunal judiciaire de Versailles donne gain de cause à ces propriétaires. Cette restitution anéantirait de façon définitive la possibilité de construire la déviation.

Néanmoins, pour l’instant, Pierre Bédier président du Département n’a pas jeté l’éponge : les inventaires sur la faune et la flore se poursuivent dans le Bois de Verneuil en vue de déposer une nouvelle demande de dérogation pour destruction d’espèces protégées. Le Département continue d’ailleurs de dépenser l’argent public sur ce projet puisque la somme de 1 770 000€ est prévue sur l’année 2022 pour les études en cours (cf. la vue ci-dessous issue du Budget interactif du Département/onglet investissements). On peut se demander comment le Conseil Départemental peut voter des dépenses pour un projet pour lequel il n’a pas les moyens juridiques permettant de le mener à terme.

Extrait de la carte interactive disponible sur le site du Département ; à noter que le budget du projet a été réévalué à 29 millions d’euros contre 24 millions toujours annoncés officiellement par le Département. Sans rire, le Département continue à mentionner que la route servira à créer des pistes cyclables.

Nous suivons ce dossier de dérogation pour destruction d’espèces protégées avec attention. D’abord nous menons nous-mêmes des inventaires sur le terrain pour contrer les études du Département. Par ailleurs, nous doutons que le Conseil National de Protection de la Nature (CNPN) donne un avis favorable sur cette demande de dérogation : dans son précédent avis datant de juin 2019, il avait remis en cause l’intérêt public majeur de la déviation. Les résultats de la consultation citoyenne organisée sur les communes de Verneuil-sur-Seine, Vernouillet et Chapet vont bien entendu conforter la position du CNPN.

L’avis du CNPN n’étant que consultatif, le Préfet pourrait néanmoins signer l’arrêté de dérogation pour autoriser la destruction d’espèces protégées. Dans ce cas, notre association attaquerait cet arrêté au tribunal administratif. Si nous perdons, nous irions en appel…

Les obstacles juridiques et administratifs s’empilent donc jour après jour pour empêcher la construction de la déviation de la RD154. Mais le principal obstacle à cette construction c’est maintenant l’opinion des habitants : s’il y a quelques années, il se trouvait encore des habitants pour demander la construction de la déviation pour espérer à terme rejoindre plus rapidement l’autoroute pour Paris, cette vision a totalement disparu. Nous l’avons encore constaté en ce début septembre lors des derniers forums des associations : beaucoup de nouveaux arrivants nous disent que s’ils se sont installés à Verneuil-sur-Seine ou Vernouillet, ce n’est pas pour voir se construire une route au milieu du Bois de Verneuil ou sur la plaine agricole de Vernouillet. Une opinion que les politiques ont bien comprise et à l’avenir plus aucun candidat ne se présentera à une élection en défendant cette déviation. Sauf peut-être Monsieur Bédier mais il n’est pas sûr qu’il reste encore longtemps dans le paysage…

Pour celles et ceux qui veulent participer à cette réunion dans le Bois de Verneuil, nous organisons un départ à 18h00 depuis l’extrémité de l’allée des Pins pour se rendre à pied à travers le bois jusqu’à l’emplacement de la réunion des conseillers municipaux (Prévoir un éclairage pour le retour).

Trajet prévu à travers le Bois de Verneuil depuis l’extrémité de l’allée des Pins

Pour information, les travaux de terrassement qui se déroulent actuellement sur la commune de Vernouillet au niveau du Chemin de Marsinval correspondent à la création d’un STECAL (Secteurs de taille et de capacité d’accueil limitées) pour les gens du voyage. Initialement, ce STECAL était prévu pour déplacer les familles situées sur le tracé de la déviation et en permettre la construction. La construction de ce STECAL est maintenant indépendante du projet de déviation de la RD154.

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.