Pourquoi les piétons ne sont-ils pas les bienvenus en ville ?

Publié par

On pourrait penser que l’avantage d’habiter dans une petite ville est de pouvoir privilégier les déplacements à pied mais rien n’est fait pour faciliter les déplacements des piétons

Faites-en l’expérience : marchez dans votre ville ; combien voyez-vous de panneaux indicateurs destinés aux piétons ? Avez-vous par exemple un panneau en sortant de la gare de Vernouillet-Verneuil qui vous indique la direction du centre-ville le plus proche avec le nombre de minutes pour l’atteindre ? Pouvez-vous circuler en toute sécurité sur les trottoirs ? Les aménagements urbains sont-ils adaptés aux déplacements pédestres ?

Un exemple parmi d’autres : si vous traversez Verneuil-sur-Seine et Vernouillet en suivant l’axe de la RD154, vous verrez une centaine de panneaux destinés à la circulation automobile (soit probablement plus d’un millier sur l’ensemble de Vernouillet/Verneuil) mais aucun panneau spécifiquement dédié aux piétons. Pourtant, pour le piéton connaitre la distance ou la durée du trajet est primordial : pour lui, un trajet de un kilomètre ou un trajet de deux kilomètres, ce n’est pas du tout la même chose alors que cette différence importe peu à l’automobiliste qui est surtout préoccupé par la question savoir où il va garer sa bagnole (rappelons que 58% des trajets de moins d’un kilomètre se font en voiture).


Exemples de panneaux avec les temps de parcours en minutes seraient très utiles aux piétons (on surestime souvent les temps de parcours à pied)

Ensuite, il parait tout à fait normal à nos élus et à la police municipale que les trottoirs servent de parkings : cela semble un fait établi même lorsque le stationnement des voitures est tout à fait possible sur la chaussée (cf. photo en tête d’article d’une rue de Verneuil-sur-Seine). De plus, dans nombre de rues des centres-villes, les trottoirs sont réduits pour laisser une file dédiée au stationnement.

Enfin, les aménagements urbains ne sont généralement pas adaptés aux piétons qui  doivent en particulier zigzaguer pour franchir les carrefours. Les passages piétons sont souvent éloignés des giratoires pour la sécurité des piétons (on ne va tout de même pas faire ralentir les automobilistes) mais cela augmente de fait la longueur de leur trajet.


Exemple d’aménagement habituel : le piéton doit parcourir 30 m supplémentaires du fait de l’éloignement des passages piétons (tracé en rouge).

Et lorsque les municipalités se décident à créer des voies destinées spécifiquement aux piétons, elles imaginent des cheminements qui serpentent au milieu des massifs de fleurs : pour les aménageurs, le piéton est toujours considéré comme un promeneur, jamais comme une personne qui a choisi la marche comme moyen de déplacement et qui parfois peut même être pressée.

La marche est un moyen de déplacement qui est de plus en plus utilisé et il faut l’encourager. Malheureusement, comme au siècle dernier, nos élus préfèrent toujours les grands aménagements coûteux en faveur de l’automobile. Il serait grand temps qu’ils se rendent compte que leurs administrés sont d’abord des piétons et qu’il suffirait de peu de chose pour qu’ils le restent pour une grande partie de leurs déplacements. Ce serait un bon moyen de limiter la circulation, de protéger l’environnement et d’apaiser les villes en retrouvant la convivialité de la marche à pied.

2 commentaires

  1. Amis piétons et cyclistes bonjour,
    Tout à fait d’accord avec le fait que Verneuil sur Seine et sa police municipale n’ont pas l’intention de donner la place qui leur est due aux piétons et cyclistes. Je ne citerai que l’exemple de l’Allée dans laquelle j’habite où les voitures sont très souvent garées en partie sur les trottoirs, pendant une durée parfois supérieure à une semaine sans bouger, sans que leur propriétaires soient inquiétés le moins du monde. Je fais, par ailleurs, de la course à pied dans Verneuil et constate qu’il n’est pas possible (et de loin) de courir sur les trottoirs, même chose en tant que piéton. A noter aussi la mauvaise implantation des passages piétons et leur manque à certains endroits. Incroyable et contradictoire dans notre société où la sécurité devient une obsession.

  2. Excellente observation , je souhaiterais ajouter quelques motes concernant le soit disant chemin des aulnes qui part de le rue de l’étang pour amener au parc du talweg, je le prends chaque matin à pied, ce chemin a été goudronné il y a plus d’un an permettant ainsi aux voitures de s’y garer
    J’y compte régulièrement une dizaine de voiture également sur la partie herbeuse qui disparaît peu à peu ….
    Je l’ai signalé à la mairie , sans reponse à ce jour

    Cordialement

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *