Oui il est encore possible d’arrêter le projet de déviation de la RD154

Publié par

Parfois les habitants nous disent qu’ils sont contre le projet de déviation mais que malheureusement, on n’y peut plus rien et que le projet va se faire de toute façon

Ce raisonnement teinté de fatalisme n’a pas lieu d’être : il est encore tout à fait possible d’arrêter le projet de déviation de la RD154. En effet, ce projet était initialement présenté comme faisant partie d’un ensemble de projets routiers structurants destinés à améliorer (augmenter ?) la circulation automobile dans le nord des Yvelines. Dans cette optique, il s’agissait donc bien d’un projet départemental.

Reprenons les justifications que donne le Conseil Départemental pour le réaliser (Extrait de la demande de dérogation pour destruction d espèces protégées déposée en avril 2019) :

Le projet de déviation de la RD154 à Verneuil/Vernouillet porte 3 objectifs principaux :

– Délester les traversées de Verneuil-sur-Seine et de Vernouillet du trafic de transit qui génère des nuisances, notamment sonores, pour les habitants des agglomérations,

Réduire le nombre d’accidents corporels dans la traversée des zones urbanisées,

– Créer de nouvelles dessertes pour piétons et cycles, notamment entre les zones d’habitats, le collège Émile-Zola et la piscine intercommunale sur les nouvelles zones urbaines de Verneuil-sur-Seine et Vernouillet.

L’objectif du projet de déviation a donc (officiellement) radicalement changé : selon le Conseil Départemental, il s’agit maintenant de favoriser localement l’usage de la bicyclette, de protéger les piétons et de diminuer les nuisances liées à la circulation ; c’est donc maintenant un projet qui ne concerne que les habitants de Verneuil et de Vernouillet.

On connait maintenant de façon précise l’opinion des vernoliens : 70% des habitants sont opposés à la déviation (sondage réalisé auprès de 750 personnes par l’équipe d’un candidat aux élections municipales de Verneuil-sur-Seine). Nous n’avons pas de chiffre aussi précis pour les habitants de Vernouillet mais il est certain que la majorité de la population des deux communes est contre le projet de déviation.

Comment peut-on imaginer dans ces conditions que le Conseil Départemental dépense 30 millions d’euros pour imposer un ouvrage destiné aux habitants mais dont ils ne veulent pas ?

Bien entendu, certains candidats de Verneuil ou de Vernouillet, sous la coupe de Pierre Bédier, président du Conseil Départemental, vous diront que la décision de construire la déviation a été prise il y a longtemps par le Département et qu’on ne peut plus rien y changer.

C’est faux : pour des élus de Verneuil et de Vernouillet qui seraient opposés au projet, il serait tout à fait possible de renégocier avec le Conseil Départemental pour obtenir des mesures en faveur d’aménagements pour la sécurité et la réduction des nuisances sans construire la déviation ; cela permettrait tout à la fois de faire des économies et d’améliorer la vie des habitants sans détruire notre environnement.

Le sort de la déviation de la RD154 est bien entre les mains des électeurs des communes de Verneuil et de Vernouillet ; c’est donc à vous de décider !

Les informations sur le sondage sont publiées dans le Courrier des Yvelines en date du 25 décembre 2019 . 

À noter également que selon ce sondage, 69% des vernoliens sont opposés au projet de marina Bouygues sur la Pointe de Verneuil. 

Un commentaire

  1. Heureusement vous êtes là pour clarifier la situation car les discours de certains candidats se ressemblent dans l’effort de brouiller ce sujet en reportant la décision.
    La seule chose qui est claire c’est
    NON à la RD154 et c’est NON Toute de suite!
    Pour Verneuil et Vernouillet: une seule et même voix: Non Non et Non
    Merci la ADIV

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *