Du glyphosate devant chez moi

Publié par

Ce matin, je découvre une camionnette chargée de glyphosate devant chez moi : une occasion de s’interroger sur l’utilité de la pratique de l’épandage de produits phytosanitaires dans l’espace public

La semaine dernière, le conseil municipal de Verneuil s’est réuni en cellule de crise : motif : une pâquerette (Bellis perennis) pousserait devant la porte du domicile du président de l’association ADIV-Environnement.

Face à cette situation intolérable, le maire de la ville, également président de GPS&O, a pris la décision qui s’imposait : il a fait appel aux meilleurs spécialistes de la lutte contre ces plantes qui menacent notre avenir.

épandage

 

En quelques minutes, toutes les folles herbes dangereuses ont été anéanties par un produit bien connu, ayant la réputation d’être totalement inoffensif (TRESOL ECOVERT PJT : Glyphosate).

 étiquette produit

Depuis, tout va mieux : d’ici quelques jours, on ne verra plus que du beau goudron bien propre devant chez moi.

Notons que la municipalité de Verneuil s’était engagée à respecter la charte biodiversité mais c’était juste pour faire écolo. Il parait qu’il faut écouler les stocks mais vu que c’est une société privée (EdenVert !) qui réalise ce travail, on ne voit pas très bien pourquoi il y aurait des stocks à écouler au niveau de la communauté d’agglomérations.

Pour que cela se produise devant chez vous, nous vous invitons à signer la pétition contre l’épandage de produits phytosanitaires lancée par l’association Pissefontaine Environnement.

 

Mise à jour : le lendemain de l’intervention, les choses vont déjà beaucoup mieux

paquettes J +1

 

2 commentaires

  1. Pour avoir habité de longues années à Versailles et y retourner souvent, je peux témoigner que les jardiniers municipaux enlèvent les mauvaises herbes qui sont jugées indésirables, entre les pavés par exemple, par le feu: un chariot permet à une bouteille de gaz butane reliée à un chalumeau de se déplacer et brûler les dites mauvaises herbes!
    Il suffit que les élus soient décidés et regardent, apprennent, ce qui se fait non loin pour préserver notre environnement.

  2. Je suis entièrement d’accord et contre les désherbants.
    Devant ma maison, quand il y a une plante indésirable dans le caniveau ou au coin du mur, je l’enlève en grattant si il faut.
    C’est vite fait et je n’empoisonne personne. J’espère uniquement que la ville de Vernouillet ne s’obstinera pas à épandre du désherbant même en préventif!
    ça c’est déjà vu!

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *