Confinés mais aux aguets !

Publié par

Les mesures pour lutter contre la propagation du virus nous obligent à rester confinés et à limiter nos déplacements. La LPO propose de transformer notre lieu de confinement en observatoire de la faune sauvage.

Combien d’espèces pouvez-vous observer de chez vous ? La LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) lance l’initiative « Confinés mais aux aguets » qui consiste à faire l’inventaire de la faune de son jardin pendant cette période de confinement. Vous pouvez commencer par les oiseaux qui sont très actifs en ce début de printemps qui est aussi la période de reproduction. Il s’agit de faire, le plus fréquemment et régulièrement possible, une liste complète de tous les oiseaux que vous observez de chez vous.

Rouge-gorge (Erithacus rubecula)

Un bilan sera effectué à la fin du confinement. Sans quittez notre domicile, nous verrons ainsi combien d’espèces d’oiseaux peuvent être inventoriées en France durant cette période ; Combien de données auront été collectées ? Où aura été observé le plus d’oiseaux ?

Bien sûr il y a aussi les autres espèces comme les mammifères (le Hérisson, par exemple) mais aussi les insectes comme les abeilles solitaires (Osmies, Andrènes..), les papillons qui butinent les fleurs des jardins (Piérides, Aurore…) et les papillons de nuit qui se rapprochent de la lumière des lampes le soir.

Aurore (Anthocharis cardamines)

C’est une façon de redécouvrir son jardin et de prendre le temps de l’observation !

Ces observations seront très importantes puisque qu’ADIV-Environnement lance à partir de fin mai un Atlas de la Biodiversité Communal (ABC) afin de synthétiser les connaissances sur la biodiversité de la commune.  Mais les données sont importantes pour toutes les communes et pour cela nous allons avoir besoins de tous les observateurs volontaires !

Pour saisir vos observations sur la faune et la flore en Île-de-France vous avez le choix entre deux bases de données : Faune Ile-de-France et Cettia.

Pour toutes questions concernant la marche à suivre ou l’identification d’espèces, vous pouvez nous questionner par mail à notre adresse : adiv.environnement@gmail.com

Photos : LPO (en-tête) et Benjamin Fougère 

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *