A Verneuil-sur-Seine, de grands projets immobiliers, une information minimale

Publié par

Notre association vous avait informé du projet immobilier rue de la Faisanderie à Verneuil-sur-Seine, projet dont nous avions eu connaissance par le biais d’une demande de l’aménageur auprès de l’Administration. L’affichage d’un autre projet d’aménagement, rue du Hameau, est apparu fin mars 2020 : deux projets dont les permis de construire ont été signés le dernier jour ouvrable avant le premier tour des élections municipales de mars 2020.

Il est normal qu’une ville évolue et s’adapte pour accueillir la population ; il est normal également que les habitants soient informés des projets immobiliers par les affichages réglementaires, ce qui permet notamment aux riverains de comprendre les impacts de ces nouveaux projets et éventuellement de les contester ; enfin, il aurait été tout aussi normal qu’avant les élections, les habitants de Verneuil-sur-Seine aient eu connaissance des projets immobiliers importants afin de pouvoir voter en toute connaissance de cause.

Le premier projet concerne la rue de la Faisanderie : il s’agit d’un projet de 184 logements, donc un projet important pour la ville de Verneuil.

Le deuxième projet concerne le centre historique de Verneuil : un projet de maison de retraite avec logements rue du Hameau dans une zone où les rues sont étroites et la circulation difficile.

Chose étonnante, les permis de construire de ces deux projets ont été signés le même jour, le vendredi 13 mars 2020. L’affichage réglementaire n’a été mis en place qu’après le 20 mars, soit après la date initialement prévue pour le deuxième tour des élections municipales.

Permis de construire en date du 13/03/2020 rue de la Faisanderie

C’est le même principe adopté par la municipalité actuelle pour le projet de marina Bouygues : un nouveau quartier de 600 logements, soit plus de 1300 habitants, un nombre considérable par rapport à la population de Verneuil. Un projet décidé par Philippe Tautou et qui a simplement fait l’objet d’une discrète réunion publique en mars 2019. Bien peu de personnes sont au courant que ce projet continue d’avancer avec le lancement d’un appel d’offre par GPSEO pour le réaménagement du Chemin de Seine, préalable aux travaux de construction de la marina. Comme il l’a d’ailleurs annoncé dans la presse, Philippe Tautou agit en toute discrétion pour que ce projet devienne irréversible.

Ne comptez pas sur Patrick Jégouic pour stopper ce processus : il a voté en faveur de la signature de toutes les conventions avec le groupe Bouygues Immobilier ; il a donné son accord pour que la partie en zone naturelle inconstructible de la Pointe de Verneuil devienne constructible afin de créer la marina. Après cela, il annonce dans la presse que la marina est un projet porté par la communauté urbaine et que s’il était élu maire, même s’il le voulait, il ne pourrait plus revenir en arrière.

Vous voilà prévenus sur la méthode : ne comptez pas sur Patrice Jégouic pour s’opposer aux décisions prises par Pierre Bédier ou Philipe Tautou ; ah oui, on avait oublié un dernier point, Monsieur Jégouic, vous avez voté pour les escaliers monumentaux du Parc Saint Martin ?

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *