Près de 100 opposants à la construction de la déviation de la RD154 ont assisté au Conseil municipal de Verneuil du 16 décembre 2014.

Publié par

Répondant à l’appel lancé par notre association et par l’association Bien Vivre à Vernouillet pour manifester par leur présence leur opposition au projet de déviation de la RD154, les opposants au projet ont pu (après la fin du Conseil) poser des questions à Monsieur Tautou (Conseiller général  & Maire de Verneuil-sur-Seine).

Notre association a notamment exposé aux élus les incohérences dans lesquelles le Conseil général des Yvelines était en train de s’embourber (entraînant l’ensemble des habitants) s’il persévérait dans sa volonté de créer un réseau routier structurant autour de cette déviation.

En effet,  la construction des routes ne se fait pas au petit bonheur la chance : il existe des règles et des documents qui cadrent les projets de routes.

Ainsi pour l’Ile-de-France, le Schéma Directeur de la Région Ile de France (SDRIF), adopté en 2013 fixe les objectifs en matière d’aménagement du territoire. Pour nous, ce schéma directeur est important car il ne retient pas deux projets routiers bien connus :

  • Le projet C13-F13 « projet à réaliser par l’Etat » qui était une liaison à 2 x 2 voies entre l’A 13 à Epône et Cergy-Pontoise,
  • La déviation de la RD154 et ce malgré la demande formulée par le conseil général des Yvelines.

Ainsi la construction de la déviation de la RD154 irait à l’encontre du cadre d’aménagement mis en place pour la Région Ile-de-France.

Pour le département des Yvelines, il existe également un document qui cadre les aménagements, il s’agit du Schéma Départemental d’Aménagement pour un Développement Equilibré des Yvelines (SDADEY). Ce document qui est toujours en vigueur évoque naturellement la déviation de la RD154 et la liaison C13-F13. Il évoque également le contournement des Mureaux mais en indiquant que celui-ci est lié au projet C13-F13. Donc pas de C13-F13, pas de contournement des Mureaux et donc pas de liaison entre le projet de déviation de la RD154 et l’autoroute A13.

Ainsi, si la déviation de la RD154 devait être construite, elle ne sera pas reliée à l’autoroute A13.

En conclusion, lorsqu’on se réfère aux documents officiels, on peut donc constater que la déviation de la RD154 n’est pas en accord avec le SDRIF 2013 et que le contournement des Mureaux n’est pas en accord avec le SDADEY ; ils n’ont donc pas à être construits.

Lors du conseil municipal, aucune réponse n’ayant été apportée  aux questions que nous avions posées, nous avons remis copie de notre exposé à Monsieur TAUTOU, ainsi qu’aux responsables des groupes politiques d’opposition : Michèle Christophoul (Vivre Verneuil Autrement) et Guillaume Sébileau (Verneuil Renouveau).

 

Nous vous invitons à prendre connaissance du mémoire exposé et remis :

Bonsoir Monsieur le Maire, bonsoir Mesdames et Messieurs les élus au Conseil municipal de Verneuil.

Merci de nous permettre de nous exprimer sur le projet de déviation de la RD154.

 

De 2004 à 2013, ce projet a été exclusivement présenté aux Vernolitains, Vernoliens et aux Tribunaux que comme un projet dont le seul but était de dévier la RD154 au sud de ces communes.

 

2 Octobre 2013 : changement de discours. M. Francart (maire de Chapet) et vous-même Monsieur Tautou apparaissez dans le Courrier des Yvelines pour faire savoir urbi et orbi que « le conseil général souhaite désormais que cette voie nouvelle soit structurante à l’échelle départementale et soit étendue dès lors aux communes de Chapet et des Mureaux pour pouvoir débloquer les crédits«  (Barreau vers l’A13, aussi appelé « Contournement des Mureaux »).

 

Aujourd’hui: nous savons que le SDRIF 2013 n’a pas retenu le projet C13-F13 (grand axe est-ouest de 2X2 voies à la charge de l’Etat). Nous vous rappelons que le CG78 avait sagement mis la réalisation du C13-F13 comme préalable à la réalisation du barreau vers l’A13, aussi appelé « Contournement des Mureaux ». Cf. SDADEY 2007-carte 7, le « C13-F13 » porte le repère 18 et le « Contournement des Mureaux », le repère 30.

 

Pour alléger notre intervention, nous passons sous silence des projets très importants et très directement liés à la déviation de la RD154:

  • le projet de liaison RD30-RD190 avec nouveau Pont d’Achères (SDADEY 2007- carte 7 repère 16)
  • le report au delà de 2030 de la liaison de l’A104 entre Méry-sur-Oise et Orgeval (SDADEY 2007 – carte7 repère 2)

 

Monsieur le Conseiller général – Maire de Verneuil, nous vous demandons de tout mettre à plat et de ne réaliser aucun début de travaux de cette déviation avant d’en connaître les conséquences…. et de nous en faire part dans votre réponse.

8 commentaires

  1. Bravo pour votre action tenace contre ce projet aberrant. C’est toujours l’affrontement à la logique du « tout routier » avec en prime pour votre secteur le projet délirant du doublement de Chapet.
    Bon courage.
    Jean Mallet
    maire de Mézy sur Seine
    conseiller régional

  2. Bravo pour la clarté des explications.
    Juste une idée: que pourrait faire la Chambre régionale des Comptes?
    Si elle se saisissait de l’affaire, elle constaterait vite les incohérence; au minimum, ce serait plus difficile pour nos élus de continuer, surtout après avoir augmenté les impôts.
    Une association peut-elle saisir cette Chambre?
    Pierre

    1. Merci pour votre commentaire
      C’est une bonne idée mais une recherche sur internet montre que seul le préfet ou un ordonnateur (ministre, président de conseil régional ou général, etc.) peut saisir la Chambre Régionale des Comptes.

    1. Monsieur GLORIANT, Conseiller Municipal de la majorité de Verneuil-sur-Seine
      Nous constatons que votre seul intérêt consiste à compter le public présent lors de la réunion du conseil municipal mais que vous n’avez rien à dire sur un sujet aussi important que la défense de notre environnement…. le sujet vous paraît probablement mineur.

      Pour rétablir la vérité, il y avait a minima 80 personnes (3 rangs de personnes assisses et une quinzaine de personnes debout). Vous savez très bien qu’habituellement le public ne dépasse pas quelques personnes et que le 16 décembre 2014, le nombre de personnes venues assister à la réunion du conseil municipal était tout à fait exceptionnel (cela a d’ailleurs été dit plusieurs fois lors des débats, donc vérifiable au compte-rendu).

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *