Nuit du Papillon et réunion publique avec les candidats aux élections législatives

Publié par

Dans le cadre de notre action « un Printemps contre la Déviation », nous avons organisé deux événements le 20 mai 2017 : Une réunion publique avec les candidats aux législatives et la Nuit du Papillon dans le cadre de la Fête de la Nature.

L’année 2017 a été une bonne année pour la traditionnelle Nuit du Papillon : l’absence de lune et une météo clémente même si les températures étaient un peu fraiches : de bonnes conditions pour que la soixantaine de personnes qui s’était inscrites à cette activité puissent découvrir une trentaine d’espèces de espèces de papillons de nuit.

Une méthode simple mais efficace : un drap blanc étendu sur le sol, une ampoule lumineuse et un peu de patience et on voit arriver les papillons. Deux spécialistes (dont Philippe Mothiron animateur du site www.lepinet.fr) commentaient les mœurs et les noms de ces papillons ; une belle soirée pour tous ceux qui y ont participé.

Une espèce encore jamais observée à Verneuil a même été découverte, la Lunaire (Minucia lunaris). Ce papillon à l’origine méditerranéen semble étendre son aire de répartition vers le nord, certainement sous l’effet du réchauffement climatique.

Dans un autre registre, nous avions organisé le même jour (avec l’association Bien vivre à Vernouillet) une réunion publique en invitant les candidats à venir présenter leur vision de l’environnement et discuter avec le public.

Cent-dix personnes et plusieurs présidents d’associations sont venus écouter les sept candidats présents sur le thème des infrastructures et de la préservation des espaces naturels et agricoles. Chaque candidat a préalablement expliqué sa vision de l’environnement puis le débat s’est instauré avec le public.

Nous avons retenu de ce débat quelques points qui font consensus auprès des candidats :

·       Ce n’est pas parce qu’on crée des infrastructures que l’on crée de l’emploi ; un discours qui tranche avec celui du département qui ne voit que le développement des routes comme préalable à toute idée de développement du territoire,

·       L’intérêt des circuits courts et de la nécessité de promouvoir l’agriculture biologique,

·       Le besoin de poursuivre la mise en place de moyens de transport alternatifs à la voiture.

A noter la très bonne connaissance par certains candidats des problématiques du territoire et notamment des projets d’infrastructure.

En dehors de la thématique environnementale, on peut noter l’exaspération de la majorité du public sur le mille-feuille décisionnaire : commune, communauté de communes, OIN Seine Aval, Grand Paris, circonscription, département, fusion Hauts-de-Seine Yvelines.

Cette journée riche pour notre association montre bien les deux voies par lesquelles s’inscrit notre action : développer la connaissance de notre environnement immédiat et poursuivre notre engagement tenace contre les projets inadaptés.

 

Photos : Benjamin Fougère et Didier Ly-Trong

 

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *