Non au projet Immobilier de la « Pointe de Verneuil »

Publié par

ADIV-Environnement s’oppose à ce projet synonyme d’une grande perte pour l’environnement de notre région

Cette bande de terre, d’une superficie totale de 11 ha, située entre l’étang de la Grosse Pierre et l’étang du Gallardon, coupe en deux la Base de Loisirs du Val de Seine 78.

C’est pourquoi, dès 2003, le Président du syndicat mixte de cette base avait proposé et obtenu du Président de la Région Ile de France, propriétaire de la base, de faire l’acquisition d’une partie de cet espace. Devenant ainsi d’un seul tenant, la base de loisirs se trouvait dotée d’un nouvel et précieux atout d’agrément mis à la disposition de tous.

Monsieur le Maire de Verneuil avait fait alors capoter ce projet (1), préparant pendant ce temps une modification du PLU conduisant à urbaniser les 6ha de cet îlot, situés vers la voie ferrée.

ADIV-Environnement s’oppose à tout projet d’urbanisation de la « pointe de Verneuil » qui ferait manquer à jamais une belle occasion d’améliorer l’environnement et l’agrément de notre région.

 

Notre association, soutenue par « Ile de France Environnement » vient donc d’adresser une lettre à M. Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile de France, pour lui demander de réactiver le projet d’acquisition enterré en 2003.

 

Pour lire cette lettre cliquer ici

 

(1) L’argument invoqué  était qu’il fallait conserver l’activité industrielle sur ce site, et les taxes professionnelles  versées par les entreprises, qui étaient « vitales pour l’équilibre budgétaire de la commune » de Verneuil. Depuis, les entreprises situées sur cette parcelle ont été convaincues de partir !

 

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *