Luttons contre les « pilotes-voyous »

Publié par

Aérodrome des Mureaux: y-a-t-il un gendarme des airs?

L’ADIV reçoit de nombreuses récriminations de riverains habitant Verneuil, Vernouillet et alentours. Elles font état de la gêne importante engendrée par des avions volant de plus en plus souvent au dessus de leurs habitations, alors que ce n’était pas le cas avant !

Avec les beaux jours, les infractions dans le ciel se multiplient ; l’ADIV a enquêté et vous propose d’agir contre les « pilotes-voyous ». Comment ? Cliquez ici.

L’évolution de l’activité de l’aérodrome des Mureaux est un sujet sensible ; l’ADIV suit depuis longtemps les avancements de la « Commission consultative de l’environnement de l’aérodrome des Mureaux » tout particulièrement les dossiers relatifs aux ULM et au Plan Environnement Bruit. Espoir d’une consultation, colère d’être « floués »  En savoir plus ?  Cliquez ici.

10 commentaires

  1. Il y a un grave problème dans cette partie des Yvelines, où nous ne pouvons vivre tranquillement !
    Nous voulons que le terrain de l’aérodrome soit annexé à la superficie foncière de la Base de Loisirs régionale.

    Pourquoi avoir infiltré en plus des ULm ? N’est-ce pas de la perversité ?

  2. Bonjour,

    Nous apportons le témoignage suivant : cela fait deux fois de suite que nous nous rendons à la Fête Fleurs en Seine aux Mureaux.
    Le cadre est beau, les bords de Seine merveilleux !
    Mais que de rotations des avions de loisirs sur ce site, sur ce rassemblement de personnes, de familles, de petits enfants à des altitudes si basses qu’on visualise les immatriculations, couleur de l’appareil.
    La vision est une chose mais où en est le principe de précaution, de sécurité pour les visiteurs, promeneurs, habitants?
    Les intervenants, organisateurs se plaignent des nuisances qui deviennent insupportables, à la longue, car tous, nous sommes en plein air !

    La situation de l’aérodrome pose problème à l’heure des prises de conscience et urgence de protéger l’environnement, les bio-espèces dont nous faisons partie en notre qualité de Vivants.
    Est-ce humain de devoir supporter ces nuisances sonores,, ces activités de loisirs sur nos lieux de vie ?
    NON !
    Les élus de toutes les communes survolées doivent demander la fermeture de cette plate-forme enclavée en zone urbanisée, au plus vite : à Mr BORLOO.

    Aux Mureaux, dans le quartier au pied des pistes, toutes les maisons sont à vendre ! Quel préjudice !

  3. merci des réponses.

    qu’elle va être votre action suite à vos courriers aux instances .

    quelle va être votre action face au projet de logements sous le circuit de pistes de décollage ?

  4. Bonjour
    Il parait que le président qui regroupe tous les clubs à changer
    Il parait que c’est un ancien militaire
    avez vous des informations
    les avions volent hors circuit et bien bas
    un terrain d’aviation en zone habitée ?
    que va faire l’adiv?

    1. Il n’y a pas de président qui regroupe tous les clubs. Monsieur GASCHET, président du club Roger Janin, semble être l’interlocuteur avec les autres clubs. L’ADIV l’a contacté et lui a adressé la liste des nombreuses anomalies constatées sur une période de plusieurs semaines (listes déjà envoyées à la DAC-N (Mme RONTARD) ainsi qu’à la PAF (police de l’air et des frontières) Lieutenant MAZZIA.
      Mr GASCHET nous a dit ne pouvoir agir qu’en ayant l’identité de l’avion ou l’ULM relevée sous les ailes. Il s’est engagé à faire part des mécontentements aux autres pilotes de clubs : « L’auto discipline étant la vraie solution pour lutter contre les pilotes voyous ».

  5. Bonjour,

    Lisez bien, cet article traite principalement du bruit causé par une dérive.

    Les règles que vous mentionnez sont antérieures à la dégradation de notre qualité de vie due au manque de civisme de certains.

    Ces pilotes après le décollage ne suivent déjà plus le circuit édicté. D’autres survolent les habitations à une altitude inférieure à 100 mètres ou pire font quelques cabrioles au dessus de l’agglomération. Ce n’est ni une attitude responsable, ni civique.

    Ces remarques ont déjà été faites aux aéroclubs (voir série d’article sur Média Seine) et n’ont pas été suivies d’effet, une intervention auprès d’autres instances s’impose donc.

    Cordialement.

  6. Bonjour

    Ecologiste convaincu, professionnel du DD, adhérent de l’ADIV, et pilote d’avion amateur de voyages, je suis soumis aux mêmes interrogations que vous sur certains comportements de pilotes.

    M. François vous a fait la remarque que vos informations étaient inexactes et incomplètes, et il a raison. Ses compétences aéronautiques lui permettent d’ailleurs d’affirmer sans trop se tromper : Le circuit de piste que vous publiez est uniquement à destination des avions à l’atterrissage aux Mureaux.

    D’autres obligations existent, comme, par exemple (et uniquement par exemple), de reconnaitre par un survol vertical lors d’un retour de voyage la disponibilité des pistes et l’orientation de la manche à air AVANT de rejoindre ce circuit, et sans interférer avec. il faut donc à un moment ou à un autre NE PAS SUIVRE LE CIRCUIT à 1100 pieds (pour éviter les collisions) avant de le rejoindre, le tout sans interférer avec le plafond à 1500 Pieds de Pontoise dont vous faites état.

    D’autres règles existent encore. Certaines sont d’ordre réglementaire, d’autres de bon sens, d’autres enfin de bon voisinage. 100 heures de formation théoriques et la combinaison de 2 cartes (VAC, OACI) sont difficilement résumables ainsi…

    Dans tous les cas, relever l’immatriculation de l’avion peut être utile, puis se rapprocher des Aéros clubs pour savoir ce qu’il en est peut permettre de calmer les irritations.

    Pour terminer, d’autres actions peuvent être entreprises avec les Aéros clubs pour limiter les nuisances sonores. Là encore, le dialogue est utile pour les connaitre.

    En tout cas, les pilotes sont super sensibilisés au cours de leur formation au respect des règles. Il y a toujours des exceptions, mais globalement, ils respectent les règles.

    Personnellement, et pour lancer le débat sur l’avenir, je m’interroge sur l’intelligence de construire des maisons de haut standing en bout de piste à coté de la base de loisirs coté Voile. C’est assurément des ennuis à terme. Prenons date aujourd’hui ensemble de ces prémonitions.

    Bien cordialement.

  7. Bonjour,
    Ce que vous écrivez n’est pas exact, parce que partiel et très incomplet.
    La carte VAC que vous indiquez ne concerne que les aéronefs et leurs pilotes en provenance et destination des Mureaux.
    Tous les autres aéronefs de différentes provenances et destinations sont aussi autorises à circuler dans l’espacé aérien dont vous faites état avec des règles conformes avec la circulation aérienne dont vous ne faites pas état.
    Vos coordonnées des responsables et services de police ne sont pas complets non plus.
    Bien à vous , Jean.

    1. Bonjour
      Nous n’avons effectivement pas tout publié. Mais nous sommes prêt à publier les coordonnées et autres informations que vous jugerez utiles pour préciser les règles si vous nous les envoyez (adiv78@yahoo.fr). L’action de l’ADIV pour le compte de ses adhérents ne vise qu’a informer et faire respecter des règles.
      Merci beaucoup pour votre contribution

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *