Les richesses ornithologiques de la base de loisirs du Val-de-Seine

Publié par

Qu’avons-nous vu lors de la sortie CORIF/ADIV Environnement du 25 janvier 2015 ?

C’est aux alentours de 10h qu’une douzaine de personnes se sont retrouvées à l’entrée de la base de loisir du Val-de-Seine le 25 janvier dernier pour participer à une sortie sur le thème des oiseaux, co-organisée par ADIV Environnement et le CORIF (Centre Ornithologique Île-de-France). Cette initiative faisait suite à la présentation des oiseaux de la base de loisir par le CORIF lors de notre assemblée générale du 22 novembre 2014. Il s’agissait d’une première pour l’une des base de loisirs les plus riches de la région parisienne à l’époque des migrations.

En effet les étangs de cette base possèdent des formes, des tailles et des profondeurs différentes ainsi que des fonctionnements propres : ils accueillent ainsi différentes espèces d’oiseaux aux exigences écologiques multiples. Les nombreux échanges entre les plans d’eau sont pour beaucoup dans le grand intérêt écologique de la zone qui est d’ailleurs classé en ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Floristique et Faunistique) par le Muséum National d’Histoire Naturelle.

Les plans d’eau figurent parmi les tous premiers sites d’accueil du Val de Basse-Seine concernant les oiseaux et notamment les oiseaux migrateurs. Rappelons que la base de loisirs de Verneuil-sur-Seine accueille jusqu’à 5 fois plus d’espèces d’oiseaux que la base de loisirs de Cergy ; on ne peut que déplorer l’absence de communication autour du thème des oiseaux qui permettrait de mettre en valeur la richesse de ces étangs.

Sortie oiseaux CORIF

Une ballade de près de 2h30 dans une nature figée par le gel :

La sortie commence, animée par 2 bénévoles passionnés du CORIF ; nous commençons par rejoindre les bords de Seine et après avoir installé des longues-vues sur trépied nous observons sur l’autre rive un Héron cendré qui niche certainement non loin d’ici. Plusieurs Grands Cormorans sont également aperçus en vol ou perchés dans les arbres ; le site est un « dortoir » pour cette espèce nous expliquent les animateurs.

La ballade continue ensuite vers la partie la plus éloignée et la plus paisible de l’étang du Rouillard sur lequel nous observons un groupe de Fuligules morillon, quelques Canards colvert, des Foulques macroule et un couple de Grèbes huppés. Les bénévoles nous expliquent que malgré la tranquillité de cette partie de l’étang, elle est pourtant délaissée par une grande partie des oiseaux : ceci s’explique peut être par la quasi-absence de végétation herbacée sur les berges qui procure nourriture et abri à beaucoup d’oiseaux.

Figules Morillon

couple de Fuligules morillon

Foulque Macroule

Foulque Macreuse

Nous nous tournons ensuite vers la friche qui borde l’étang et les oiseaux observés ne sont pas du tout les mêmes, la Grive musicienne fait une brève apparition avant de laisser place au cri plaintif du Bouvreuil pivoine se déplaçant en groupe parmi les branches et facilement repérable à sa poitrine orangé vif. Cet oiseaux est maintenant en déclin suite à la destruction de son habitat (lisière forestière et haies) nous précisent nos guides.

C’est ensuite de nombreux petits passereaux qui viennent ponctuer la promenade : le Moineau domestique, le Pinson des arbres, l’Étourneau sansonnet, la Mésange charbonnière, le Rouge gorge, le Verdier et le très vif Roitelet huppé cherchent leur nourriture parmi les ronces, les églantiers et les clématites qui sont une source importante de nourriture pour les oiseaux en hiver.

Nous atteignons le grillage du terrain d’aviation où les Corbeaux freux ne semblent pas dérangés par les passages fréquents des avions. Quelques chanceux du groupe ont même pu apercevoir un éclair bleu traverser le terrain d’aviation, le Martin-pêcheur fuyait ce jour là l’agitation des quelques 3000 athlètes venu courir sur la Base de Loisirs.

La sortie s’achève sur une plage de l’étang du Rouillard avec encore quelques belles observations parmi la multitude d’oiseaux regroupés au centre du plan d’eau, la Mouette rieuse, le Goéland cendré, le Goéland leucophée, le Cygne tuberculé, le Fuligule milouin, le Canard pilet, le Canard souchet et le Grèbe castagneux.

Cette sortie aura permis aux personnes présentes de découvrir une partie de la richesse de ces étangs mais aussi de reconnaître les espèces d’oiseaux rencontrées grâce à des critères simples et aux conseils de ces deux bénévoles passionnés qui ont acceptés de partager leurs connaissances et leur expérience.

2 commentaires

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *