Le Conseil Général veut lancer les expropriations pour la construction de la RD154

Publié par

Les propriétaires concernés par la déviation de la RD154 ont reçu fin septembre un courrier du Conseil Général des Yvelines avec en copie l’arrêté de cessibilité signé le 27 juin 2014

Le Conseil Général envisage bien de relancer la construction de la déviation de la RD154 bien que cela porte gravement atteinte au Bois Régional de Verneuil et à la plaine agricole de Vernouillet, à la qualité de vie des habitants de Chapet, Verneuil-sur-Seine et Vernouillet. Le retrait de ce projet avait pourtant été annoncé dans la presse à l’automne 2013 par J.M. Tétart alors vice-président en charge des infrastructures au niveau départemental.  Pour J.M. Tétart, la déviation seule n’était pas justifiée ; il fallait la compléter par la liaison vers l’A13, liaison qui n’est maintenant  plus possible du fait de l’abandon du projet C13-F13 (liaison Seine-Aval / Cergy-Pontoise). Bref, on y perd son latin dans cet ensemble de projets destinés à favoriser à outrance la circulation automobile.

Rappelons que nous restons plus que jamais opposés à ce projet de déviation de la RD154 car c’est un projet dévastateur pour l’environnement et l’agriculture, c’est un projet inutile qui ne réduirait que faiblement la circulation dans les centres-villes de Verneuil-sur-Seine et Vernouillet, qui augmenterait fortement et durablement la circulation dans la commune de Chapet. Enfin, c’est un projet qui nous couterait très cher.

Ce projet a été présenté initialement comme une simple déviation des centres-villes de Verneuil-sur-Seine et Vernouillet mais en fait avec le projet de construction du Pont d’Achères, il s’agit de construire un premier maillon de la liaison entre Méry-sur-Oise et l’autoroute A13.

 

Pourquoi ce projet est-il relancé maintenant ?

En septembre 2013, le projet avait été mis au placard mais le début de l’année 2014 a vu le retour d’un président du Conseil Général partisan de la Formule 1 et du tout automobile. Aussi le projet a-t-il été relancé en urgence car le Conseil Général doit se rendre propriétaire de tous les terrains, par la négociation ou en expropriant, avant le 25 avril 2015. Au-delà, le Conseil Général ne pourra plus utiliser l’arme de l’expropriation. Le Conseil Général a lancé des travaux de diagnostic archéologique sur un premier rond-point de Vernouillet. Les études devraient se poursuivre au cours de l’année 2015 pour un début des travaux envisagés dès 2016.

 

Combien coûterait réellement ce projet ?

Sur la question du coût du projet, le Conseil Général annonce toujours  un montant de 24 millions d’Euros sur son site Internet. Est-ce réellement honnête vis-à-vis de la population que de ne pas indiquer le vrai coût du projet ? En effet, en considérant que cette estimation date de début 2003, une simple application de l’indice des travaux publics et de l’augmentation de la TVA montre que le coût de la déviation atteindrait plus de 38 millions d’euros à fin 2013. A cela il faudrait ajouter quelques surcoûts dont ceux liés à l’obligation de reloger les familles sur le tracé de la route et de prendre en compte les évolutions de la réglementation environnementales. Le total dépasserait largement les 40M€.

 

Que va-t-il se passer maintenant ?

Le Conseil Général va dans les mois qui viennent contacter les différents propriétaires pour leur proposer le rachat de la zone concernée par la déviation. En cas de refus de vendre, la procédure d’expropriation sera enclenchée et le prix de la transaction sera fixé par le juge des expropriations.

 

Que pouvons-nous faire ?

Nous avons été contactés par quelques propriétaires alarmés par la relance de cette déviation. Nous étudions actuellement avec nos avocats quelles sont les possibilités juridiques pour contrer ce projet. Nous proposons à tous les propriétaires intéressés par une telle démarche ou simplement désireux d’obtenir des informations sur la procédure de nous contacter par mail (adiv78480@yahoo.fr).

Par ailleurs, nous devons continuer à faire savoir à nos élus (maires, président de la Communauté de Communes, Président du Conseil Général) que nous restons opposés à ce projet.

ADIV-Environnement s’organise aux côtés des habitants et avec l’association Bien Vivre à Vernouillet pour lutter contre la dégradation de notre environnement et de notre cadre de vie. Dans un premier temps nos vous invitons à participer à une randonnée pédestre ou à vélo le 15 novembre 2014. Les parcours à pied partiront des mairies de Verneuil-sur-Seine et Vernouillet pour rejoindre le rond-point (à l’embranchement de la route de Bures et de la route de Brezolles sur le territoire de Vernouillet) où les travaux préliminaires ont été lancés. Le parcours à vélo suivra le tracé de la déviation à travers le bois de Verneuil pour ensuite rejoindre ce même rond-point.

Pour vous joindre à nous :

  • Rassemblement à la mairie de Verneuil-sur-Seine le 15/11/2014 à 14h pour rejoindre le rond-point soit directement à pied, soit en vélo en passant par la forêt de Verneuil (randonnées conduite par ADIV-Environnement),
  • Rassemblement à la mairie de Vernouillet le 15/11/2014 à 14h pour rejoindre le rond-point à pied (randonnée conduite par Bien Vivre à Vernouillet).

8 commentaires

  1. J’ai pris note de votre retour.

    Malheureusement, la création de dos d’ane n’est pas autorisée ; elle ne pourra l’être que lorsque la route deviendra communale soit après la déviation.

    toutefois, je vous accorde le fait que d’autres moyens seraient envisageables et que la deviation ne répondra pas à tout ; cela fait d’ailleurs 1 an que je relance la mairie sur ces sujets.
    Après 2 rdv avec la police municipale (dont la responsable est d’ailleurs la seule à m’accorder du temps et à avoir la politesse de me réponse), un rdv avec le maire et de nombreux mails sans réponse, j’ai décidé de passer à la vitesse supérieure.
    résultat lundi 10 novembre route de meulan.

    A votre disposition pour en parler.

    julien Guichard

    1. Nous sommes tous pour preserver les bois et la nature mais avant nous souhaitons proteger nos enfants notre santé notre tranquillité malheureusement certains ne souhaitent pas partager les nuisances le centre ville et la gare sont saturés bruit pollution sont le lot quotidien de deux quartiers le centre ville et la gare que proposez vous pour diminuer le traffic dans notre centre (plutôt bourg) que proposez vous aux habitants du quartier de la gare pour un déplacement de la gare routière et éviter les nuisances de plus de 500 bus par jour nous aimerions une prise en compte globale de l environnement sur verneuil et non prise de position sur un seul quartier

      1. L’Association ADIV-Environnement est une associaiton de défense de l’environnement : à ce titre, nous luttons contre le projet de déviation de la RD154 car il porte gravement atteinte au Bois de Verneuil et à la Plaine agricole de Vernouillet. Il ne s’agit en aucun cas pour nous de favoriser tel quartier par rapport à tel autre. En particulier, la construction de la RD154 ne modifierait en rien les problèmes que vous évoquez.

  2. Je constate que vous n’habitez pas à proximité immédiate de cette route ou que vous n’avez pas d’enfant. Je suis père de 3 jeunes enfants et habite route de meulan.
    Je suis alarmé de la vitesse de circulation… Et j’ai toujours l’angoisse qu’un de mes enfants ne traverse la route.
    Bref J’adore la foret mais j’aime encore plus mes enfants.

    Je suis pour cette déviation

    1. Bonjour
      Je suis le président de l’association et j’habite à Verneuil à proximité de la RD154. Mes enfants et moi-même traversons tous les jours la RD154 à pied. Je trouve également que les voitures roulent vite. J’ai déjà réclamé plusieurs fois la création d’un terre-plein central pour que les piétons soient plus en sécurité. Il y a des moyens éprouvés pour ralentir les véhicules : dos d’âne, chicanes, radars pédagogiques, bref beaucoup de moyens peu onéreux pour contraindre les automobilistes.
      D’autre part, la construction de la déviation ne signifie pas qu’il n’y aurait plus de voitures dans le centre-ville : seuls les véhicules en transit contourneraient le centre-ville. En fait le but de la déviation est de favoriser les automobilistes.
      Aussi, je ne vois pas pourquoi on sacrifierait la forêt pour que les automobilistes puissent gagner du temps alors que ceux sont eux qui créent l’insécurité et la pollution.
      cordialement

      1. Le Conseil général des Yvelines peut créer des zones de « surélévation brutale » qui ont pour effet radical de réduire la vitesse. C’est ce qui a été fait dernièrement au rond-point de la Galette à Verneuil, c’est également bien mis en place aux Mureaux sur la départementale RD40 qui coupe les Mureaux en deux.
        La municipalité des Mureaux avec l’aide du Conseil général des Yvelines a réussi à faire effectivement ralentir les véhicules circulant dans sa commune.

    2. Juste une petite question naïve : Avez-vous imaginé par où passerons les véhicules des Vernoliens qui habitent le centre ville ou tout le quartier clairière et André Malo pour récupérer la déviation ?

      Aujourd’hui, ils partent vers vernouillet, demain il partiront vers les mureaux puisque ce sera l’accès le plus simple pour récupérer la nouvelle RD154.
      En effet la rue de Bazincourt puis la rue A. de tocqueville risquent très clairement d’avoir du mal à absorber le surplus de véhicule.

      Vous échapperez peut-être aux éventuels véhicules de transit, vous découvrirez les nouveaux flux migratoires des vernoliens partant au travail.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *