Faisant fi de toutes nos observations, le commissaire-enquêteur donne un avis favorable à l’extension de la carrière d’argile Terréal dans le Bois de Verneuil.

Publié par

Toutes les décisions ne sont pas favorables à la préservation du Bois de Verneuil.

Nous vous avions annoncé avec joie l’abandon du projet de déviation de la RD154 mais force est de constater que le commissaire-enquêteur en charge du dossier d’extension de la carrière Terréal ne nous a pas entendus. Il vient en effet de donner un avis positif sans réserves (cf.  Terreal – Rapport et conclusion du commissaire enquêteur sur le site de la préfecture) recommandant même des  aménagements nuisibles pour le bois. Ainsi, dans son avis, il préconise de continuer à combler les nids de poule du chemin d’accès au moyen de tuiles cassées. Autant dire que d’ici quelques années, le niveau de la voie de Séparation (l’allée Rouge) va probablement se retrouver deux mètres au-dessus des terrains avoisinants, recouvrant encore plus les troncs des arbres de part et d’autre de ce chemin mettant en danger leur survie: on est loin du retour de l’allée forestière attendu de tous!

.

Par ailleurs, le commissaire-enquêteur ne nous a pas suivis dans notre demande de limiter l’autorisation à une période de 10 années, période suffisante pour permettre à l’entreprise Terréal de gérer sa production.  Cette décision donne donc un chèque en blanc à cette entreprise  pour exploiter une carrière jusqu’en 2039 avec jusqu’à cette date de simples recommandations pour mesurer les poussières et le bruit émis par le chantier.

.

Notre contribution à l’enquête a fait l’objet d’un article sur notre site.

.

Nous attendons l’arrêté préfectoral qui sera publié prochainement pour nous positionner sur la suite de ce dossier.

.

4 commentaires

    1. Oui, mais le problème c’est qu’aucune famille ne se soit déplacé pour aller mettre un commentaire à l’enquête publique : il y a eu en tout 4 contributions (dont naturellement celle d’ADIV-Environnement) pour une enquête ouverte pendant un mois et plusieurs permanences du commissaire-enquêteur.

    1. La société Terreal dispose actuellement d’un arrêté préfectoral en date du 11 mai 2012 qui autorise l’exploitation de la carrière actuelle pour une durée de 8 ans.
      L’enquête publique du mois de novembre 2013 portait sur une demande d’extension de la carrière en direction du sud et de l’ouest pour une durée d’exploitation de 25 ans.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *