L’étang de la résidence La Garenne de Verneuil : un exemple de nature en ville à préserver

Publié par

L’étang de la Garenne est un étang situé dans la résidence privée La Garenne à Verneuil-sur-Seine. Malgré des problèmes récents, cet étang présente un potentiel écologique important qui doit être revalorisé.

Cet étang est bien connu des habitants du quartier, en particulier des enfants ; une telle étendue d’eau à proximité immédiate des habitations est assez inhabituelle.

Cet étang est en partie alimenté en eau par des fossés et par une source qui émerge entre la rue de Bazincourt et l’allée de la Source, mais cette arrivée d’eau est de plus en plus faible. Il est également alimenté par des sources situées dans le Bois de Verneuil (la déviation de la RD154 aurait probablement des répercutions sur les régimes de ces écoulements dans le bois).

De par sa position, en limite du bois de Verneuil, cet étang est visités par de nombreuses espèces, les oiseaux et notamment les canards mais des écoutes à la tombée de la nuit ont permis de dénombrer cinq espèces différentes de chauves-souris en chasse autour de l’étang, dont le Grand Murin, une espèce rare dans la région. D’ailleurs, le PLUi (Plan Local d’Urbanisme intercommunal adopté le 16 janvier 2020) a heureusement classé la zone de l’étang en zone naturelle valorisée (NV).

Photographie de l’étang de la Garenne en été

Cet étang connait néanmoins des problèmes : il n’est plus fonctionnel du point de vue écologique : l’envasement est important ce qui réduit sa profondeur ; la température de l’eau augmente ce qui conduit à l’asphyxie et la prolifération d’algues.

De plus, cet étang abrite des espèces invasives : des poissons exotiques mais surtout des tortues de Floride qui déstabilisent encore plus le fragile équilibre de ce type de milieu. Signe de ce déséquilibre, on a vu l’année dernière des canards morts au bord de l’étang.

Les habitants de la Garenne ont à cœur de « renaturer » cet étang afin qu’il retrouve un équilibre écologique qui permette le maintien d’espèces qu’on doit normalement trouver dans ce type d’étang (amphibiens, libellules, plantes aquatiques).

L’équipe d’ADIV-Environnement connait bien cet étang et apporte son aide au conseil syndical pour trouver des solutions pour en restaurer le fonctionnement écologique. Il s’agit là d’un exemple de ce que les habitants peuvent faire pour remettre la nature au cœur de la ville.

Rappels :

  • L’étang de la Garenne fait partie de la résidence La Garenne ; il s’agit donc d’un étang privé.
  • Donner du pain aux canards n’est pas une bonne idée : c’est mauvais pour leur santé et cela attire d’autres animaux (rats, en particulier).

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *