Suite à la réunion publique du 5 octobre 2015, le Conseil Départemental a mis en ligne de nouvelles informations sur le projet de déviation de la RD154

Publié par

Lors de la réunion du 5 octobre 2015, nous avions demandé aux représentants du Conseil Départemental de nous transmettre leur présentation et les réponses apportées au public : le Conseil Départemental a répondu à notre demande.

Le Conseil Départemental a mis en ligne la présentation faite par ses représentants ; une synthèse des questions/réponses est également disponible (voir rubrique « s’informer »).

Regardons d’abord la présentation du projet : nuls doutes que le Conseil Départemental insiste beaucoup sur la réduction de l’emprise du projet et essaie ainsi de minimiser l’impact de la déviation. Ne faisons pas de mauvais procès : nous apprécions qu’au bout de 15 ans le Conseil Départemental se soit rendu compte que des giratoires de 40m de diamètre valaient mieux que des giratoires de 90m.

Nous prenons acte que le Conseil Départemental ait promis en réunion de rendre les emprises inutilisées aux propriétaires mais pour nous, l’impact environnemental et agricole du projet reste trop fort au regard de l’avantage qu’il apporte, c’est-à-dire faire gagner une poignée de secondes aux automobilistes qui traversent Verneuil et Vernouillet.

En ce qui concerne les questions/réponses, le Conseil Départemental commence par se défendre sur la question de la nature du projet, structurant ou non. On peut accorder au Département que la déviation de la RD154 est une « infrastructure majeure qui participe à la structuration du réseau » selon le SDY (Schéma de Déplacement des Yvelines) ce qui n’est pas très différent d’un projet structurant. D’ailleurs, dans certains de ses courriers, le Conseil Départemental a bien indiqué que la déviation de la RD154 était un projet structurant. L’enjeu de cette discussion est bien entendu de savoir si le projet est une déviation locale ou s’il est appelé à faire le lien entre le futur Pont d’Achères et l’autoroute A13.

Pour faire accepter le projet, le conseil départemental laisse entendre que la baisse de la circulation sera uniformément de 50% sur les communes de Verneuil et Vernouillet alors que selon les propres études du Conseil Départemental, le maximum de la baisse sera ponctuellement de 45% sur Vernouillet ; la baisse de la circulation ne sera que de 25% au maximum sur l’ensemble de la commune de Verneuil.

Sachant que les voitures sont occupées en moyenne par 1,2 personne, que l’on commence seulement à s’occuper du développement de la bicyclette et que les trottoirs servent en permanence de parking, on peut penser qu’il y d’autre moyens (covoiturage, prise en compte de la circulation des piétons, développement des circulations douces) pour diminuer la circulation de 25%.

Bref, le Département a modifié son projet mais pour nous il est toujours inadmissible.

 

2 commentaires

  1. sachant qu’en partant des clairieres il a
    1 rond point
    un feu pour piétons
    1 autre rond point
    3 feux rouges
    et un passage pietons au niveau de l’ecole meme si on divise par 2 le nb de voiture on aura tjrs des embouteillages a

    1. Bonjour,

      Je ne pense pas qu’on puisse dire qu’actuellement, il y ait des embouteillages sur la RD154 dans les centres-villes de Verneuil et Vernouillet.
       »
      Si la déviation de la RD154 devait se construire un jour, il va de soi que l’ancienne RD154 devra être réaménagée au profit des circulations douces et donc entièrement en zone 30 (et nous lutterions fortement en ce sens). Aussi, la vitesse moyenne des voitures dans les centres-villes serait plus faible que maintenant.

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *