Nous avons invité les candidats aux prochaines élections départementales à s’exprimer sur le projet de déviation de la RD154

Publié par

ADIV-Environnement en lien avec l’association Bien Vivre à Vernouillet vous invite à la réunion qui se tiendra le samedi 14 mars à 14h00 à la salle polyvalente François-Pons de Verneuil-sur-Seine (piscine intercommunale).

Notre invitation fait suite à une défection du Conseil Général des Yvelines : lors des derniers conseils municipaux de l’année 2014, les maires des communes de Vernouillet et de Verneuil-sur-Seine avaient annoncé la tenue d’une réunion d’information sur ce projet en février 2015. Afin de ne pas prendre de risques, le Conseil Général a décidé de repousser cette réunion en avril 2015, c’est à dire, après les élections départementales.

Nous constatons en effet une évolution de l’opinion des habitants sur la déviation : bien des personnes qui considéraient ce projet comme inévitable il y a quelques années, le considèrent maintenant comme une abération. De même, certains élus ne cachent pas leur inquiétude sur cette déviation passée de simple contournement à une voie structurante au niveau départemental, voire national.

Nous considérons que le projet de déviation de la RD154 doit être évoqué lors du débat électoral c’est pourquoi nous organisons cette réunion qui sera animée par M. Acosta du Journal des 2 Rives. La réunion débutera par une présentation des positions des deux associations puis la parole sera donnée à chacun des candidats.

Venez nombreux, c’est maintenant qu’il faut agir dans un mois, il sera trop tard.

.
Rappel de l’ensemble des actions contre le projet de déviation :

– le  recours de plusieurs propriétaires contre l’arrêté de cessibilité,

– le recours de notre association au niveau de la communaté européenne,

– une pétition en ligne lancée par le groupe « Vernouillet Avenir » (lien pour signer cette pétition)

 

Un commentaire

  1. Le tout- bagnole va encore croquer des budgets au détriment des urgences en matière de logements sociaux, en crèches garderies, en entretien des voiries
    en développement des réseaux d’assainissement ( séparation effluents- pluviales ) en réfection des trottoirs qui deviennent dangereux…
    Bref, une curieuse façon de gérer entre de pseudo urgences…
    Sans compter sur l’indigence des budgets consacrés à la culture et à l’insuffisance des locaux, pour ne pas dire locaux souvent vétustes ou inadaptés…

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *