« Liaison RD30-RD190 Pont d’Achères »: Arrêté de DUP signé le 8 février 2013

Publié par

 Communiqué de presse de l’association ADIV-Environnement

 

Signature de l’arrêté de DUP du projet d’aménagement de la liaison départementale entre la RD30 et la RD190 avec création d’un franchissement de la Seine (Pont d’Achères)

.

 « Vu les conclusions du commissaire-enquêteur en date du 7 mai 2012 émettant un avis défavorable en ce qui concerne l’utilité publique du projet  […]  le projet est déclaré d’utilité publique »            (ils ont osé!)

 

Le 8 février 2013, le Préfet des Yvelines a signé l’arrêté n°201339-0002 déclarant d’utilité publique le projet d’aménagement de la liaison départementale entre la RD30 et la RD190 avec création d’un franchissement de la Seine (Pont d’Achères) et valant mise en compatibilité des plans locaux d’urbanisme des communes concernées par ce projet.

.

La signature de cet arrêté, sans aucune modification apportée au projet initial, est une véritable catastrophe :

.

C’est un déni de démocratie

.

C’est un non-sens pour le désenclavement de la Boucle de Chanteloup

.

C’est incohérent avec l’ensemble des projets prévus dans la zone

.

C’est une atteinte irréversible au paysage de la vallée de la Seine par
la construction d’un pont au-dessus de l’Ile de la Dérivation

.

Pour ces raisons, l’association ADIV-Environnement, soutenue par ses adhérents, reste opposée à ce projet. Dès aujourd’hui, avec l’ensemble des associations environnementales mobilisées au sein du CODE (Comité Oui au Développement Equilibré), nous étudions tous les moyens à mettre en œuvre pour s’opposer à la poursuite du projet d’aménagement de la liaison départementale entre la RD30 et la RD190 avec construction du Pont d’Achères.

 

Lire le détail de notre communiqué transmis à la presse: Cliquez ici

.

 

Un commentaire

  1. Ah! si Monsieur le Préfet résidait à cet endroit paisible, havre de verdure et de sérénité il en aurait décidé autrement.
    Et puis, je n’ose pas imaginer les conséquences qui découleront de cette absurdité d’ou encore une fois la démocratie a été baffouée

    Michel Mallet

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *