« Liaison RD30-RD190 » la contribution d’ADIV-Environnement à l’enquête publique

Publié par

Le projet du département nous invite à choisir entre la « peste et le choléra », et laisse planer un risque d’inondation de nos réseaux routiers!

 L’objectif du projet (Cf. page 35) est sensé « offrir de bonnes conditions de desserte et d’accessibilité à la boucle de Chanteloup, en vue de faciliter son développement et accompagner le développement du territoire de l’OIN (Opération d’Intérêt National) Seine-Aval dont fait partie la boucle ».

Le projet de liaison proposé inclut la réalisation de l’A104, c’est le projet du « tout pour la voiture », estimation globale: quelques milliards d’euros. Il consiste en  

  • une liaison entre la RD30 et la RD190 d’environ 6km  2X2 voies,
  • un nouveau pont de franchissement de la Seine au droit d’Achères emprunté par cette liaison (surplombant les habitants de l’île de la Dérivation),
  • incluant le passage dans la boucle de l’autoroute A104, franchissant deux fois la Seine par un tunnel (sous le nouveau pont d’Achères) puis un pont (au dessus l’étang de la Galiote immortalisé par Yann Arthus-Bertrand)

Sortir de l’enclave! n’est-ce pas le moins que l’on pouvait être en droit d’attendre d’un tel projet? 

C’est raté ! Ce projet dégradera beaucoup la situation actuelle: préférez-vous la peste ou le choléra?

Le dossier proposé au public est flou, les prévisions de trafics y  sont présentées de façon telle qu’elle « camoufle toute lecture compréhensible ». Aucune information n’est donnée permettant de vérifier que l’objectif est effectivement atteint… Quand c’est flou, il y a un loup ….  la preuve:

L’étude des trafics, communiquée suite à sa demande, au seul collectif d’associations, donne des informations contredisant radicalement l’objectif du projet.

  • Augmentation des trafics de +40% (ponts de Poissy et de Triel)
  • Saturation de la quasi totalité du réseau routier interne (y compris la liaison) et externe à la boucle,
  • Saturation des réseaux majeurs A104, de l’A13, la RD13 etc.

Ce dossier cache la vérité aux habitants des communes de la boucle de Chanteloup, mais aussi des communes voisines du faisceau RD154, d’Achères, Poissy etc.

Ce dossier est bâclé, des aspects sont flous, d’autres sont contestables, aucune étude ne met évidence comment s’effectuera le « rabattement » des habitants vers les gares structurantes (Poissy et « Vernouillet-Verneuil », l’A104 à péage ou non?). Pour en savoir plus, nous vous invitons à prendre connaissance de la contribution d’ADIV-Environnement remise au Commissaire Enquêteur le 11 février.  Cliquez ici.

Le dossier n’a pas fait l’étude du scénario du pire, celui conduisant à l’inondation de nos réseaux routiers:

Et pourtant, la liaison de l’A104 entre Méry-sur-Oise et Orgeval pourrait bien être arrêtée (définitivement ou par phasage des travaux) à Achères ; de nombreux indices (voir notre contribution) existent. Cerise sur le gâteau:

Le COPRA vient de prendre connaissance d’un appel d’offres récemment lancé concernant des études préalables à l’enquête publique du seul tronçon de liaison de l’A104 entre Méry-sur-Oise et Achères. En savoir plus, Cliquez ici.

Les communes d’Andrésy, de Carrières et de Vernouillet ont fait part de leur opposition au Commissaire Enquêteur.

Le département serait bien inspiré de rebâtir son projet sur la base d’une nouvelle concertation sérieuse, élargie aux communes avoisinantes, prenant en considération les acteurs civils du territoire.

Alors, ensemble faisons un vœu: que l’intelligence l’emporte sur la précipitation injustifiée!

A bientôt….

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *