Les élus de notre territoire sont-ils pour, contre ou indifférents aux projets de déviation de la RD154 et de liaison RD30-RD190 avec création du pont d’Achères ?

Publié par

Ces deux projets nous ont initialement été présentés comme des projets locaux, susceptibles de faciliter la circulation dans nos communes ; ils nous sont maintenant présentés comme des projets routiers départementaux structurants. Demain, ils apparaîtront sous leur vrai jour, c’est à dire des projets nationaux.

Quelle est la position de nos élus vis à vis de ces projets ?  pour, contre ou indifférents ?

Poseront-ils, comme nous, des questions à la réunion d’information que le Conseil général des Yvelines nous a promise ?

 

Nous vous invitons à lire la lettre envoyée à tous les élus des villes de Chapet, Médan, Les Mureaux, Triel-sur Seine, Verneuil et Vernouillet:

Notre association s’oppose depuis des années au projet de déviation de la RD154 au sud de Verneuil et de Vernouillet; présentée initialement comme devant apporter le calme dans nos communes.

Le Conseil général des Yvelines, après avoir abandonné en 2013 ce projet coûteux (40M€) ne présentant que peu d’intérêt pour nos communes, a changé d’avis avec le retour à la présidence du CG78 de Pierre BEDIER. Cette déviation est maintenant présentée comme ayant un intérêt dans le cadre du réseau des routes structurantes des Yvelines , ce qui est faux : l’intérêt de la RD154 n’est plus au niveau départemental mais au niveau national.

En effet, depuis 2013, des grands projets de réseaux routiers portés par l’Etat ont été remis en cause :

  • le SDRIF 2013 n’a par retenu le projet C13-F13, grand axe de circulation Est-Ouest (2×2 voies) devant relier l’A15 (Cergy-Pontoise) à l’A13 (Epône).
  • le rapport DURON a reporté le projet d’A104, liaison entre Méry-sur-Oise et Orgeval : ce grand axe Nord-Sud européen (2×3 voies : 120 000 véh/j dont 25% de poids lourds) ne sera pas construit avant 2030.

Sans en tenir compte, le Conseil général des Yvelines continue de s’arc-bouter sur ses vieux projets routiers comme la déviation de la RD154 et la liaison RD30-RD190 avec création du pont d’Achères (voir schéma en PJ). Ces projets vont se substituer de facto aux projets abandonnés de l’A104 et du C13-F13 : inondation de tous les réseaux routiers garantie ! (hors le périphérique de Paris, il n’existe actuellement aucune liaison Nord Sud (passant à l’Ouest de la capitale), aucune liaison sérieuse Est-Ouest entre l’A15 et l’A13).

Ce sujet est très important pour l’avenir du cadre de vie de nos communes ; votre opinion d’élu(e) vous appartient et à vous seul(e), aussi nous vous proposons de prendre connaissance des deux derniers articles traitant de ce sujet: cliquez ici et cliquez ici aussi afin de vous faire votre propre opinion.

Prenez le temps de lire ces articles ; tout est vérifiable. N’hésitez surtout pas à nous apporter vos éléments de contradiction, ou mieux à questionner le Conseil général des Yvelines.

Nous espérons que notre message vous permettra de répondre à cette interrogation « Etes-vous pour ou contre ou indifférents à la réalisation de la déviation de la RD154 et de la liaison RD30-RD190 avec création du pont d’Achères ?

Le Conseil général des Yvelines a prévu d’organiser une réunion d’information à Verneuil ou Vernouillet, nous serons nombreux à vouloir une réponse à nos questions, nous comptons sur votre indépendance de jugement pour questionner aussi le Conseil général.

..

Quand et où se tiendra cette grande réunion d’information ?

Cette réunion annoncée par le maire de Vernouillet, M. COLLADO, (Conseil Municipal du 26/11/2014), confirmée par M. TAUTOU (CM du 18/12/2014) devait se tenir en début d’année.

Nous attendons toujours la tenue de cette réunion alors que le Conseil Général a lancé l’appel d’offre pour la construction du premier giratoire sur la RD154 entre Verneuil-sur-Seine et Les Mureaux.

 Le Conseil Général et les maires de nos communes auraient-il peur d’annoncer les conséquences dévastatrices de cette déviation en période électorale ?

.

Que peut-on attendre de notre démarche ?

Nous espérons que tous nos élus municipaux prendront conscience des enjeux de ces projets pour notre futur, projets qui ont été présentés comme indépendants et améliorant notre confort. Il s’agit en fait de projets liés, coûteux et néfastes pour notre environnement. Il est grand temps de réagir !

.

Dernière minute  : Comme le Conseil Général ne veut pas organiser de réunion publique pour tenter d’expliquer pourquoi il veut construire la déviation de la RD154, nous organisons avec l’associaiton Bien Vivre à Vernouillet une réunion publique le 14 mars où nous inviterons les élus et les candidats aux élections départementales à venir s’exprimer sur ce projet.

.

Nous vous tiendrons au courant de l’organisation de cet événement.

6 commentaires

  1. Le quartier des Clairières de Verneuil subit les nuisances sonores des véhicules roulant à 90km et plus sur la RD154. Cette vitesse excessive à proximité des habitations pose également un problème de sécurité pour les personnes qui souhaitent entrer ou sortir du quartier des Clairières.
    La vitesse pourrait rester limitée à 70km/h sur la partie de la RD 154 qui longe les maisons comme elle l’est au niveau du croisement vers la base de loisirs avec la suppression du panneau de fin de limitation à 70km/h. Un contrôle radar pourrait être très utile…
    En ce qui concerne la déviation, effectivement elle massacre un petit bois déjà réduit et dans lequel on peut rencontrer des cervidés. Quand on considère la vitesse des voitures allant vers la Base de Loisirs et en direction de Vernouillet, on peut imaginer que la circulation sera également très rapide sur la déviation de la RD154.
    Le bois deviendra bruyant pour le plus grand déplaisir des promeneurs et des animaux…Nous allons vite avec nos voitures mais ce n’est jamais assez vite…Je propose de modifier le logo attractif de Verneuil-sur-Seine et de mettre une voiture à la place de l’arbre!
    Merci à l’ADIV pour son action

    1. Merci pour vos encouragements
      La voiture a longtemps été considérée comme un moyen de transport prioritaire par rapport à tous les autres (piétons et cyclistes) et dont les nuisances étaient systématiquement minimisées.
      Les choses sont en train de changer.
      Nous considérons que si les voitures créent les nuisances, ce n’est pas à l’environnement d’en subir les conséquences.

  2. Bonjour,
    Pour appuyez la réponse de l’ADIV, l’expérience montre sur des cas similaires qu’après une baisse initiale de la circulation en centre ville liée à la mise en place de la déviation, lorsque celle-ci commence à son tour à être embouteillée (oui parce qu’une route qui permet d’aller plus rapidement à destination, ça attire les véhicules, dont certains qui ne passaient pas avant dans le coin !), les voiture pour éviter l’embouteillage passe à nouveau par le centre ville (qui devient le raccourci malin pour éviter l’embouteillage), et on se retrouve dans la situation initiale. Mais avec un bois et 40M€ en moins.

  3. Moi je suis Pour !!! La RD154 hors de nos centres villes, pour permettre de sécuriser la circulation piétonne et cycliste, la sortie de nos écoles, d’écarter le danger de la circulation importante de cet axe, mais aussi de réduire les pollutions sonores, atmosphérique et visuelle.

    1. Quelques éléments de réponse à votre commentaire :
      – je pense que vous êtes d’accord avec nous pour dire que ce sont les voitures qui polluent, qui font du bruit ; ce sont elles qui empêchent les piétons et les cyclistes de circuler. Ce sont elles qui, roulant à des vitesses excéssives, présentent des riques pour les autres usagers de la route. Et donc logiquement, il faudrait faire des actions contre les voitures : réduire la vitesse à 30 km/h ce qui supprimerait les risques pour les piétons et les cyclistes, ce qui diminurait le bruit (du point de vue bruit, la réduction de la vitesse de 50km/h à 30km/h équivaut à diviser la circulation par 2). Au lieu de cela, le Conseil Général se propose de construire une déviation qui couterait 40M€ et qui permettrait aux voitures d’aller plus vite : où est la logique ?
      – la déviation ne diminuerait que faiblement la circulation dans le centre ville de Verneuil : probablement de l’ordre de 20%, ce qui serait à peine perceptible pour les habitants.
      Donc pourquoi détruire le Bois de Verneuil et la plaine agricole de Vernouillet pour si peu de résultats ?

      De plus, nous pensons (et de plus en plus de personnes y compris des élus s’en rendent compte) que cette déviation ne sera pas simplement une déviation locale mais un axe structurant : il s’agit d’y faire passer beaucoup plus de voitures que simplement dévier les centres villes de Verneuil et Vernouillet.

Répondre à DARSOUZE Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *